Contre forum

Parlons de tout
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 piece de theatre sur la loi Ubu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Gourou
Grand pretre


Nombre de messages : 427
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: piece de theatre sur la loi Ubu   Dim 16 Avr à 19:54

Acte I, scene I



(Au Palais)

Comtesse Michele : Chéri, nous avons besoin d'une nouvelle bonne!

Comte Dominique : Soit, je vais céans visiter le marché d'esclaves du Sieur Sarkozy. (Il enfile un long manteau et sort)

Comtesse Michele (au public): Comme les temps sont durs! Et la tache d'entretenir un palais pénible! Les jeunes sont si corrompus de nos jours!

(Entre le Roi Jacques)

Duc Jacques : Madame la Comtesse, je désirerais m'entretenir avec le comte.

Comtesse Michelle : Il est parti acheter une nouvelle bonne chez le Sieur Sarkozy. Nous en avons tant besoin !

Roi Jacques : C'est une erreur ! Je connais le Sieur Sarkozy, et c'est un fourbe !

(Il quitte précipitamment la scène)


Acte I, scene 2

(un marché ouvert a Neuilly)

Sieur Sarkozy : Approchez, approchez, messieurs dames ! Sarkozy et Associés vous offrent les meilleurs esclaves au plus bas prix ! Ils sont tous jeunes, fraichement sortis de l'école et corvéables a merci !

Comte Dominique : Voila une formidable idée ! Nos bonnes sont trop agées et fort couteuses! J'en prend une ! Celle-la, à gauche !

Sieur Sarkozy : Excellent choix Messire ! Je vous garantis qu'elle sera loyale et fidèle a la comtesse. Approche, Ségolene, tu as un nouveau maitre!

Ségolene : Je n'ai de maitre que le Seigneur notre Dieu !

Sieur Sarkozy : Ne l'ecoutez pas Messire, elle est un peu rebelle mais elle fera ce que vous lui direz, foi de Sarkozy !

(Le comte Dominique repart avec Ségolene, plus loin, il apercoit le Roi Jacques)

Comte Dominique : Monseigneur, quelle bonne surprise !

(Le Roi, Jacques, haletant): Etes-vous passé par le marché du Sieur Sarkozy ?

Comte Dominique (étonné) : Certes ! Voyez ma nouvelle acquisition ! Elle est jeune et n'a couté que trois écus ! Je pensais d'ailleurs vous proposer une mesure pour favoriser l'embauche de jeunes issus du tiers-état.

Roi Jacques : Et comment comptez-vous vous y prendre ?

Comte Dominique : C'est simple et le Sieur Sarkozy m'en a soufflé l'idée. Tout nouvel esclave de moins de 26 ans pourra étre acheté pour trois écus seulement et renvoyé dans les campagnes après deux ans ! Nous éviterons ainsi que trop de gueux ne viennent salir nos faubourgs !

Roi Jacques : Soit, je vous soutiendrai a la cour. Mais prenez garde au Sieur Sarkozy ! Il a l'ambition de prendre controle du trône et il a plus d'un tour dans son sac!

Comte Dominique : Le trône me revient de droit Monseigneur ! Je n'ai pas fait l'Ecole Nationale d'Aristocratie pour rien !

Roi Jacques : Les bourgeois sont de plus en plus difficiles a convaincre et ils détiennent les clés du pouvoir ! Mais vous pouvez compter sur mon soutien, mon cher Comte !

(Ils partent, Ségolene les suit de pres)

A suivre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timo
Petit sarko
avatar

Nombre de messages : 163
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: piece de theatre sur la loi Ubu   Dim 16 Avr à 19:59

Je n'ai pas trop compris mais c'est parce que je suis jeune et que je ne connais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monotonix
Grand pretre


Nombre de messages : 304
Localisation : Université Paul Valéry
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: piece de theatre sur la loi Ubu   Dim 16 Avr à 20:05

ca doit être ça Timo Smile
perso, j'ai compris et c'est plutot drole... et je comprends pourquoi l'administration à majorité sarkozyste du forum l'avait censuré

_________________
=> petit bourgeois de gauche monotone <=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicoret
Grand pretre
avatar

Nombre de messages : 853
Localisation : Groland
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: piece de theatre sur la loi Ubu   Dim 16 Avr à 21:59

j'avais eu l'occasion de le lire avant que se soit censuré, et je ne vois pas du tout pourquoi il a été censuré!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gourou
Grand pretre


Nombre de messages : 427
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: piece de theatre sur la loi Ubu   Dim 16 Avr à 22:09

Moi non plus je ne comprend pas mais c est comme ca voici donc la suite et la fin de cette piece lol

Acte II, Scene 1

(au palais, Le comte Dominique est debout et lit a haute voix a la Comtesse Michele et la Duchesse Bernadette. Ségolene balaie dans un coin)

Comte Dominique : "Et le preux chevalier, sur son fidele destrier, galope vers son destin, la Nation reconnaissante"

Duchesse Bernadette: Mon cher comte, quell verve ! Madame la Comtesse, votre époux est un vrai poete.

(on frappe a la porte. Entre un héraut)

Héraut Olivier : Une missive du trône, Messire !

(Le comte détache le sceau et lit a haute voix)

Comte Dominique : Les gueux envahissent les rues. L'ordre doit etre rétabli.

Comtesse Michelle : Mon Dieu ! Que nous veulent ces affreuses gens!

(Le héraut reconnait Ségolene et s'approche d'elle alors que le Comte fait les cent pas)

Héraut Olivier : Ségolene ! Que fais-tu la?

Ségolene: Le fiel Sarkozy m'a vendu et j'appartiens au Comte désormais. Mais je déteste la vie ici. Aide-moi, Olivier !

Héraut Olivier : Ne t'inquietes pas. Le peuple est dans la rue et le Comte paiera cher son outrecuidance !

(Le Comte se retourne)

Comte Dominique : Cessez de nous importunez, héraut ! Je dois réfléchir !

(Le héraut prend Ségolene par la manche et sort a reculons en la cachant derriere lui)

Acte II, Scene 2

(Au Palais, plus tard.)

Roi Jacques: Nobles freres et fideles courtisans, le Royaume est en proie a la Jacquerie !

Sieur Sarkozy (au Sieur de Vedjian en aparté): Ironique, je dis !

Comte Dominique: Comtesse, ordonnez aux brigades de charger ! Les gueux ne gouvernent pas le Royaume !

Comtesse Michele: Nos vaillants mousquetaires aident le Duc de Serbie dans sa guerre contre les infideles. Ils sont trop loin, hélas ! Et la caravelle "Sceau de Clément" ne doit revenir que dans trois lunes. Il parait qu'il y a la peste a bord

Roi Jacques: Sieur Sarkozy, vous controlez la milice. Vous devez rétablir l'ordre dans le Royaume. Je vous promets votre pesant d'or si vous réussissez.

Sieur Sarkozy : Soit, Messire, je vais sur le champ m'entretenir avec mes miliciens. Mes hommages, madame la Comtesse. (Il sort, suivi du Sieur de Vedjian)

Comte Dominique : Quel désespoir. Seule la milice du Sieur Sarkozy peut nous sortir de ce trépas !

Roi Jacques : Je n\y compterais pas si j'étais vous, Comte. Votre idée d'embauches pour les jeunes du Tiers-Etat risque de nous couter cher ! Je ne vois qu'une solution: un édit royal de non-promulgation. Annoncez aux bourgeois que je compte faire une déclaration demain a l'aube.

Acte II Scene 3

(Un marché ouvert a Neuilly. Les sieurs Sarkozy et Vedjian s'entretiennent. Ségolene,cachée et la tete recouverte d'une toise, les écoute)

Sieur Sarkozy : Ecoutez bien. La milice ne doit pas confronter les gueux. Faisons semblant d'agir et laissons la situation s'envenimer. Je serai alors le seul rempart du Royaume et les bourgeois devront m'introniser !

Sieur Vedjian : Diabolique, Sieur Sarkozy. Mais faites attention, il parait que les gueux s'organisent. On dit qu'une pucelle du Poitou les galvanise et que les mouvements de Jacquerie sont coordonnés, grace a des hérauts qui transmettent des missives de ville en ville.

Sieur Sarkozy : Bah, laissons passer l'orage. Eliminons d'abord le Comte Dominique. Nous nous occuperons des gueux en temps voulu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nike
Grand pretre


Nombre de messages : 663
Localisation : au milieu: entre tout et rien
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: piece de theatre sur la loi Ubu   Mar 18 Avr à 11:30

Bah la critique politique est lourdement patente, je comprends qu'on l'ait censurée.

Mais c'est bien écrit et on peut la prendre comme une satire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gourou
Grand pretre


Nombre de messages : 427
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: piece de theatre sur la loi Ubu   Lun 24 Avr à 16:32

Acte Final, Scène Finale

(Au Palais)

Roi Jacques : Nobles frères et fidèles courtisans ! Afin d'apaiser le bon peuple de France, un édit royal de non-promulgation de la mesure dite "Contrat Premier Esclave" sera promulgué ! Par conséquent, la Cour demande aux bourgeois de ne pas acheter d'esclaves de moins de 26 ans jusqu'a ce qu'une nouvelle mesure soit promulguée.

Marquise Laurence : Tout cela est fort confus, Messire ! Comment doit-on entretenir nos palais entretemps ? Et que faire des gueux qui pulullent dans les faubourgs ?

Comte Dominique : Laissons les gueux a leur jacquerie, ils ne pourront pas durer sans maitre !

Comtesse Michèle : A ce propos, notre nouvelle bonne a disparu.

Sieur Sarkozy au Sieur de Vedjian (en aparté) : Damnation ! Le roi me prend de court. Nous devons prendre contact avec cette pucelle du Poitou et la convaincre de continuer la rébllion. Comment s'appelle-t-elle ?

Sieur de Vedjian : Il me semble.. (il réfléchit, puis s'exclame de vive voix) Ségolène ! C'est cela ! Ségolène !

Comtesse Michèle: Vous sauriez où se trouve notre bonne, Sieur de Vedjian ?

Sieur Sarkozy (au public): Trahison ! Ségolène est la pucelle du Poitou !

( Un héraut apparait, haletant )

Héraut Olivier : Messires, la populace est aux portes du palais !

Reine Bernadette: Horreur ! Mes magnolias jaunes !

Roi Jacques : Calmez-vous, Majesté ! Que veulent-ils, héraut ?

Héraut Olivier : Une dénommée Ségolène du Poitou désire s'entretenir avec la cour

Roi Jacques : Bien, qu'elle entre, mais seule.

(Ségolène entre)

Comtesse Michelle : Notre bonne ! L'ingrate !

Ségolène: Vos embauches d'esclaves n'appelent pas la gratitude, Comtesse ! Nous demandons l'abrogation de ces contrats de dupes et la démission du Comte qui en a eu l'idée !

Sieur Sarkozy : Une décision qui serait fort sage, Majesté Jacques

Comte Dominique : Que nenni ! J'y suis, j'y reste ! Sieur Sarkozy, vous m'en aviez soufflé l'idée ! Traitre !

Roi Jacques : Un édit royal de non-promulgation vient d'etre déclaré, Ségolène. Dites aux gueux qu'ils n'ont plus rien a craindre ! Quant a la démission du Comte, je ne vois que le Sieur Sarkozy pour le remplacer comme Premier Intendant

Sieur Sarkozy : Heu, finalement, Monseigneur, je préfère laisser le Comte à cette tache

Marquise Laurence : Quel gachis! Décidément, rien ne change dans ce royaume. Nous allons nous mettre les bourgeois à dos

Roi Jacques : Mais non, Marquise, je vous l'assure:

Roi Jacques, Comtesse Michelle, Comte Dominique, Sieur Sarkozy, Sieur de Veidjan ensemble: Tout va très bien, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien

NB: Toute resemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est parfaitement fortuite. La parité des acteurs a été respecté selon la régulation européenne - Circulaire XF3-BZ56.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nike
Grand pretre


Nombre de messages : 663
Localisation : au milieu: entre tout et rien
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: piece de theatre sur la loi Ubu   Lun 24 Avr à 22:34

Ouais, enfin, un de mes potes qui vit dans un quartier difficile (il s'appelle Fouad et son frère Khalid - si vous voyez où je veux en venir) m'a assuré que si le CPE avait existé, les émeutes de novembre n'auraient pas eu lieu. Quand t'as ke dalle, le CPE c'est bien!

Et il ne s'est pas du tout reconnu dans les manifestants - tous bien blancs, étudiants pour la plupart - qui très égoïstement ne songent pas à tous ceux qui n'accèdent pas à la FAC et qui galèrent sans aucun espoir d'emploi.

Bon, comme moi j'étais pas trop anti-CPE, j'ai pas trouvé d'argument à lui opposer. Vous en avez?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monotonix
Grand pretre


Nombre de messages : 304
Localisation : Université Paul Valéry
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: piece de theatre sur la loi Ubu   Mar 25 Avr à 11:47

Citation :
Quand t'as ke dalle, le CPE c'est bien!
Pourquoi beaucoup de mecs des quartiers difficiles disent ça et pas les étudiants? parce que eux, depuis qu'ils sont nés, ils sont souvent dans la merde (situation de leurs parents ultra précaire, origine ethnique qui n'arrange rien) et finalement, ils l'acceptent. Ils acceptent la précarité parce que, finalement, ils se disent qu'ils ont pas trop d'alternatives. alors un contrat de merde en plus ou pas... la situation peut difficilement etre pire, donc autant tester.

C'est ce qui ressortait quand j'ai parlé avec des gars qui vivent avec rien depuis longtemps maintenant.

_________________
=> petit bourgeois de gauche monotone <=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bazooka
Petit sarko


Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: piece de theatre sur la loi Ubu   Mar 25 Avr à 12:42

Pour eux, le travail est une valeur, ils préfèrent travailler dur plutôt que vivre des revenus de l'assistance. Je comprends nono pourquoi tu ne les comprends pas mais je ne partage pas ton opinion.
"Ils acceptent la précarité". Non, parce que s'ils acceptaient la précarité, ils souhaiteraient rester au chomage. Pour moi, le chomage est la plus importante des précarités.
Je partage l'opinion de ceux que tu appelles ces mecs des quartiers difficiles. Il vaut mieux une flexibilité qui permet que chacun trouve un emploi pllutot qu'un "modèle social" qui laisse tant de personnes dans la "vraie" précarité.

Le CPE ne s'adressait pas qu'aux gens des quartiers difficiles. Il consistait aussi en la possibilité pour ceux qui ont fait des études de haut niveau d'être embaucher plus facilement. CE contrat permettait à l'employeur de diminuer le risque qu'il prend quand il embauche et ainsi de le prendre plus facilement. A l'inverse, ceux que proposent la gauche (clivage idéologique) c'est un contrat qui prend en otage l'empoyeur.
Pour moi qui suit de droite, je crois que l'investisseur potentiel sera moins tenter d'investir, c'est à dire de prendre des risques, s'il sait que le lendemain la situation peut se retourner avec des salariés sur le dos qu'il ne pourra pas licencier parce que le cout serait trop important.

J'en veux pour preuve le fonctionnement de la MJC. Quand le basket faisait partie de la MJC, celle-ci a embauché 3 personnes. Par la suite, ces contrats sont devenus des CDI. Comme le basket ne fait plus partie de la MJC, la MJC se retrouve avec moins de recettes (les adhérents du basket ne paient plus pour la MJC) et des dépenses obligatoires (salaires de ces 3 personnes). La MJC étant criblée de dettes, elle se retrouve avec 3 personnes dont elle ne peut pas payer les primes de licenciement. Résultat: son déficit et ses dettes ne font qu'augmenter. Si la MJC était une entreprise, elle aurait fait faillitte depuis longtemps. 8 personnes auraient été licenciées pour des questions règlementaires alors qu'il suffisait d'en virer 3 pour conserver 8 autres emplois.
Voilà ce que coûte l'absurdité du code du travail. On accepte d'être dans la merde que si son voisin l'est aussi. Peut-on lutter en France contre ces absurdités sans provoquer de blocage? Là est la question. Je crois que si chaque citoyen agit et pense de manière responsable que le changement est possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nike
Grand pretre


Nombre de messages : 663
Localisation : au milieu: entre tout et rien
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: piece de theatre sur la loi Ubu   Sam 29 Avr à 23:32

Nono a écrit:
C'est ce qui ressortait quand j'ai parlé avec des gars qui vivent avec rien depuis longtemps maintenant.
Donc tu admets que la manif anti-CPE était égoïste, défendait les intérêts de ceux qui ont accès aux études supérieures et maintenait dans la mouise ceux qui y baignent quotidiennement Shocked ?

Citation :
Il consistait aussi en la possibilité pour ceux qui ont fait des études de haut niveau d'être embauché plus facilement
Mouais... il faut savoir que le chômage touche 24% des jeunes de moins de 26 ans: donc mathématiquement 76% de ces jeunes ont du boulot! Je crois surtout que le CPE a été retiré pour protéger ces 76%, et tant pis pour les 24% qui galèrent... Ah la démocratie!

Ton exemple n'est pas mauvais Pierre et économiquement il se tient, mais moralement, supprimer 3 personnes pour en sauver 5... D'un autre côté si c'est perdre tout le monde sinon... Ah durs dilemmes de la morale, les choix économiques sont plus simples!


Dernière édition par le Dim 30 Avr à 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monotonix
Grand pretre


Nombre de messages : 304
Localisation : Université Paul Valéry
Date d'inscription : 16/04/2006

MessageSujet: Re: piece de theatre sur la loi Ubu   Dim 30 Avr à 0:04

Citation :
Donc tu admets que la manif anti-CPE était égoïste, défendait les intérêts de ceux qui ont accès aux études supérieures et maintenait dans la mouise ceux qui y baignent quotidiennement Shocked ?

non, mais j'admets juste que certains n'ont meme pas la chance de pouvoir aller manifester, alors... je gueule pour eux Wink

_________________
=> petit bourgeois de gauche monotone <=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: piece de theatre sur la loi Ubu   

Revenir en haut Aller en bas
 
piece de theatre sur la loi Ubu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» piece d eau des suisses versailles depollution et nettoyage
» vente de piece pour CB 1000 R
» piece de carrosserie burgman 650
» PIECE MONTESA 4 RT
» piece carbone ou peinture ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contre forum :: Politique-
Sauter vers: